Le Stradivarius n'a (presque) plus de secret

CULTURE Des chercheurs ont découvert la composition du vernis des fameux violons...

S. C. avec agence

— 

Un violon Stradivarius, dont le prix pourrait bien pulvériser un record mondial, sera mis aux enchères le 16 mai chez Christie's à New York.
Un violon Stradivarius, dont le prix pourrait bien pulvériser un record mondial, sera mis aux enchères le 16 mai chez Christie's à New York. — Carl De Souza AFP

Un des secrets les mieux gardés est-il sur le point d’être percé? La fabuleuse acoustique des violons et violoncelles créés par le luthier italien Antonio Stradivari (1644-1737) fascine depuis toujours musiciens et scientifiques. Vendredi, un bout du voile entourant leur confection a été levé.

Une vidéo sur le violon Stradivarius "Soil", souvent considéré comme le meilleur au monde:



Les chercheurs en savent désormais plus sur le vernis qui ornent ces instruments. Selon une étude publiée vendredi dans la prestigieuse revue de chimie allemande Angewandte Chemie International Edition, Stradivari appliquait sur ses violons un vernis plutôt simple, aux composants communs et facilement disponibles. Pas d’ingrédient secret, donc.

12 experts

Cette découverte est le résultat d’un travail de quatre ans fourni par une équipe de 12 experts (chimistes, luthiers, restaurateurs...) qui ont examiné attentivement cinq violons d’Antonio Stradivari, conservés au Musée de la musique (Cité de la musique) à Paris.

Le vernis se compose de deux fines couches. La première est à base d'huile. Elle est recouverte d'une seconde, un mélange d'huile et de résine de pin auquel Stradivarius a incorporé différents pigments utilisés en peinture. Cette technique, qui rappelle celle des peintres, pourrait «expliquer la chatoyance des reflets et la texture des bois vernis des violons», explique l'équipe dans une synthèse.

En revanche, on ignore toujours si ce vernis a une influence sur le son. Le mystère Stradivarius demeure donc.