«Twilight» n'est pas un plagiat

CULTURE Le juge a rejeté une plainte qui visait l'auteur de la trilogie, Stephenie Meyer...

S. C.
— 
Couverture du quatrième tome de la série Twilight, Révélation
Couverture du quatrième tome de la série Twilight, Révélation — DR

Si Twilight n’est certainement pas la première histoire de vampires, elle n’a cependant rien d’un plagiat. C’est en ce sens qu’a tranché jeudi le juge qui examinait l’affaire opposant Stephenie Meyer, l’auteur de la saga portée au cinéma, et une romancière inconnue, Jordan Scott. Celle-ci accusait Stephenie Meyer de lui avoir volé des idées pour le quatrième tome de Twilight, «Révélation», qui s’est déjà vendu à plus de 70 millions d’exemplaires dans le monde.
 
Le juge s’est donc penché sur les deux ouvrages et a décidé qu’ils n’avaient «rien de similaire au regard de la loi». Selon lui, seules quelques scènes sont présentes dans les deux ouvrages. Autre point commun relevé avec ironie par le juge: les deux livres ont été imprimés… sur du papier recyclé. Pas de quoi condamner Stephenie Meyer, effectivement.