Finalement, il n'y aura pas de nouveau César en 2010

CINEMA L'Académie a renoncé à créer un prix du box-office...

S. C. avec agence

— 

Formellement reconnu par Dany Boon et son régisseur, Jimmy Hornec avait clamé son innocence à la barre lors de son procès en février et son avocat avait plaidé la relaxe au bénéfice du doute.
Formellement reconnu par Dany Boon et son régisseur, Jimmy Hornec avait clamé son innocence à la barre lors de son procès en février et son avocat avait plaidé la relaxe au bénéfice du doute. — Francois Lo Presti AFP/Archives

On l’appelait la jurisprudence Danny Boon. Il n’y aura finalement pas de César du box-office, l’Académie ayant renoncé vendredi soir à créer un nouveau prix.

Après en avoir débattu en séance, le conseil d'administration de l'institution «a décidé à l'unanimité de ne pas modifier le nombre et le mode d'attribution des vingt trophées pour la cérémonie 2010», fait-elle savoir dans un communiqué.

En effet, aucune des «propositions étudiées» visant à créer «un César supplémentaire pour les films ayant réalisé un grand nombre d'entrées en salle n'a été retenue», précise l'Académie.

Les Ch’tis

En février, déçu par l'unique nomination, dans la catégorie du meilleur scénario, de sa comédie aux 20 millions de spectateurs Bienvenue chez les Ch'tis l'humoriste, acteur et réalisateur Dany Boon avait lancé une polémique en annonçant qu'il boycotterait la cérémonie des César, avant de se raviser.

Le président de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma Alain Terzian avait promis, en octobre dernier, que le conseil d'administration de celle-ci se pencherait rapidement sur la création d'un trophée récompensant la meilleure comédie de l'année. Sans succès.