Kool shen ne mâche pas ses mots

Clémence Millet
— 
Le rappeur Kool Shen revient seul.
Le rappeur Kool Shen revient seul. — S. POUZET / 20 MINUTES

Les « faux départs », ça met visiblement en joie l'ancien rappeur de NTM. Son Dernier Round sorti en 2004 était censé marquer la fin de sa carrière, ce ne fut qu'une trêve musicale. Son duo avec JoeyStarr s'est reformé en septembre 2008, le temps de quelques concerts de NTM à guichets fermés à Bercy. Un pseudo-come-back qui lui a sans doute inspiré cette Crise de conscience, du nom d'un album qui sort le 2 novembre. En fin de semaine dernière, Kool Shen alias Bruno Lopes, était l'invité du chat de 20minutes.fr et répondait en direct aux questions des internautes.

L'engagement ? A 42 ans, le rappeur entend « mettre le doigt sur l'état de crise pour que les politiques des grosses puissances aient une prise de conscience sur la façon dont doit évoluer la planète, aussi bien sur le plan géopolitique que sur le côté environnemental ». Celui qui chantait Paris sous les bombes en 1995 a désormais une conscience écologique. Mais que pense-t-il du gouvernement ? Le poète ne mâche pas ses mots : « Sarkozy multiplie les conneries... Son ego et son ambition le rendent détestable. » Notre société ? Il estime que « son côté individualiste se reflète sur la jeunesse ». Et le rap français dans tout ça ? Pas mieux. Cet éternel pessimiste le considère « en retard », influencé par « un univers de dancefloors et d'ego trip ». Aux fans plus curieux de sa vie privée, l'auteur de Laisse pas traîner ton fils justifie ses fréquentations mondaines en invoquant ses proches : « Le fait d'avoir l'essentiel de son entourage avec les pieds dans la merde fait que tu gardes le contact avec la réalité. La banlieue peut malheureusement se porter toute une vie comme un sac à dos. » En attendant un improbable nouvel opus de NTM, les fans pourront toujours se consoler en écoutant le célèbre duo Kool Shen-JoeyStarr sur le titre J'reviens de l'album Crise de conscience. W