Frédéric Mitterrand condamne la chanson du rappeur Morsay

CULTURE Il trouve les paroles «intolérables»...

20minutes.fr

— 

 Capture-écran du clip du rappeur Morsay, «J'ai 40 meufs».
 Capture-écran du clip du rappeur Morsay, «J'ai 40 meufs». — DR

La chanson «J’ai 40 meufs» du rappeur Morsay était déjà dans le collimateur du Syndicat national des policiers municipaux. Elle ne plaît pas non plus au ministre de la Culture et de la Communication. «Dans son clip, le rappeur Morsay tient des propos intolérables notamment à l'encontre des forces de sécurité de notre pays», estime Frédéric Mitterrand dans un communiqué.

Soulignant que la «liberté d'expression ne doit pas être le prétexte à des dérives incitant à la haine ou à la violence», Mitterrand «en appelle au sens des responsabilités des dirigeants de radios, de chaînes de télévision et de sites internet» et «aux internautes, pour qu'ils ne cautionnent, ni n'encouragent de tels excès».

«J'ai 40 meufs et j'ai toujours la dalle, c'est Morsay j'nique la police municipale», chante le rappeur dans cette vidéo, qui a été retirée des plates-formes de vidéo communautaires. On y voit un groupe de rappeurs qui portent pistolets et fusils, pointent leur arme vers la caméra, tirent des coups de feu et font le geste de se trancher la gorge.

Autre temps, autres moeurs?

«Si les bornes de la légalité ont été franchies, c'est à la justice qu'il appartient de décider des mesures appropriées», ajoute le ministre.

Changement de ton de la part de Frédéric Mitterrand? Cet été, le ministre de la Culture avait pris la défense du rappeur Orelsan, accusé de faire l’apologie de la violence envers les femmes dans le clip intitulé «Sale pute», dont les paroles ne sont pas piquées des hannetons.

Mieux, après la déprogrammation d'Orelsan des Francofolies de la Rochelle, Frédéric Mitterrand avait alors jugé cette polémique «tout à fait ridicule», estimant que le rappeur avait «tout à fait le droit» d'exprimer son dépit amoureux.

Et vous, que pensez-vous de ce clip? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous...