Un César du box-office en 2010

CINEMA Il y aura sept nominations...

Sa. C.

— 

Tourner en dérision les préjugés ethno-raciaux et affirmer l'identité d'une France métissée sont les objectifs des premiers "Y'a bon awards", parodie des César, qui se tiendra mardi à Paris à l'occasion de la semaine internationale d'action contre le racisme.
Tourner en dérision les préjugés ethno-raciaux et affirmer l'identité d'une France métissée sont les objectifs des premiers "Y'a bon awards", parodie des César, qui se tiendra mardi à Paris à l'occasion de la semaine internationale d'action contre le racisme. — Bertrand Guay AFP/Archives

La colère de Dany Boon lors des César 2009 – qui avait menacé de boycotter la cérémonie, jugée trop élististe - a-t-elle convaincu l’académie des César de créer un nouveau prix? Apparemment. Selon le quotidien belge Le Soir, l'Académie des Césars attribuera dès 2010 un César au champion du box-office.
 
«Il y aura sept nominations, explique le producteur français Alain Rocca, président du jury du Festival du film francophone à Namur.  (…) L'idée des membres de l'académie est de reconnaître des films qui, pour une raison ou une autre, sont devenus tout à coup, un événement social.» Une façon de récompenser des films parfois «oubliés» par l’académie. En février dernier déjà, Alain Rocca estimait que les films récompensés devaient combiner au mieux «éloge critique, succès public et maîtrise technique».
 
Lors de la cérémonie 2009, le comédien et producteur Danny Boon avait déploré le peu de reconnaissance accordée par le monde du 7e art à son film Bienvenue chez les Ch’tis malgré ses 20 millions d'entrées. Déçu de n’être nommé qu’une seule fois, le comédien était intervenu pour réclamer «la création d’un César de la meilleure comédie». «Ce serait une bonne solution pour que les gens du métier se mettent à voter pour une comédie. (…)Il faut aussi savoir reconnaître le succès d’un film», avait-il fait valoir.
 
Dany Boon a donc été entendu. Et c’est à lui que reviendra l’honneur de remettre le César du box-office, selon Alain Rocca.