Les deux géants fuient vers l'est

— 

French theatre company Royal de Luxe celebrating German Reunification Day with two Giants meeting at famous landmark Brandenburg Gate (Brandenburger Tor). Berlin, Germany - 03.10.2009 Credit: WENN.com/dwp_giants_berlin_031009.giants_berlin_022_815/0910032203
French theatre company Royal de Luxe celebrating German Reunification Day with two Giants meeting at famous landmark Brandenburg Gate (Brandenburger Tor). Berlin, Germany - 03.10.2009 Credit: WENN.com/dwp_giants_berlin_031009.giants_berlin_022_815/0910032203 — WENN.COM / SIPA

Invitées à célébrer le 20e anniversaire de la chute du mur,

les marionnettes gigantesques de la compagnie Royal de Luxe ont quitté Berlin hier. Après trois jours de vives émotions, la petite géante et son oncle, le scaphandrier, ont levé l'ancre vers l'est. Tout un symbole. En chemin, les deux créatures ont rendu à la population des milliers de lettres censurées par la Stasi, la police politique de l'ex-RDA. «Ces géants sont un cadeau offert par la France, considère Harri, un Berlinois de 73 ans. Voir autant de gens réunis au même endroit qu'il y a vingt ans, on ne pouvait rêver mieux.» La veille, jour anniversaire de la réunification de l'Allemagne, les deux géants avaient scellé leurs retrouvailles au terme d'une longue marche dans la ville. Lui à l'ouest du haut de ses quinze mètres. Elle à l'est, une sucette à la main. Il fallut attendre la fin d'après-midi pour assister aux retrouvailles, franchissant le mur dans les airs. « En 1989, des familles déchirées ont pu se retrouver, explique un couple de trentenaires, qui a vécu son enfance à l'est. Ces deux géants symbolisent bien ces retrouvailles. » Devant une foule compacte et émue, les marionnettes se sont endormies dans les bras l'une de l'autre. Comme une famille réconciliée avec son Histoire. W

A Berlin, David Prochasson