La vie de Mozart en chansons rock

MUSIQUE Le spectacle «Mozart, l'opéra rock», débute mardi soir à Paris...

Oihanna Gabriel

— 

 
  — LORENVU/SIPA

Mozart version glam-rock? Le show «Mozart, l'opéra rock» démarre mardi soir, au Palais des Sports de Paris. Une semaine avant la première, les six stars de l’opéra rock offraient déjà un petit concert acoustique à quelques fans hystériques. 20minutes.fr y était et vous fait découvrir ce qui vous attend sur scène.
 
Scénographie impressionnante
 
Entre des décors splendides, les cinquante danseurs classiques et pop virevoltent autour de Mozart et de sa famille. «Il y a cent cinquante personnes qui travaillent sur ce spectacle. On peut difficilement faire plus, en tout cas dans cette faire plus, en tout cas dans cette  salle», assure Albert Cohen, à  l’origine du projet avec son éternel complice Dove Attia (Les Dix Commandements, Le Roi-Soleil).
 

Mozart, L'Opéra Rock : La troupe se déchaîne!
envoyé par Ados. - Regardez d'autres vidéos de musique.

 
Quatorze tableaux se succèdent pour donner une impression de film en live, l’objectif du metteur en scène,  Olivier Dahan. Premier acte, Mozart se rebelle contre son père et tombe sous le charme d’Aloysia. Dans un deuxième temps arrive la rivalité avec Salieri. Mozart, personnage rock? Certainement, pour Mikelangelo Loconte, qui interprète le  compositeur autrichien... avec un accent italien. «C’était un rebelle, il aimait provoquer et casser les codes musicaux de l’époque», argumente le chanteur. «On nous parle du côté indécent de notre Mozart. Mais le vrai bonhomme était bien pire. Il sortait en cachette se saouler à l’absinthe», confirme Dove Attia.
 

 

 
Ambitieux, déroutant car il mêle pointes et maquillage gothique, classiques de Mozart joués par un orchestre, et chansons pop, qui n’ont pas le même génie, l’opéra rock a été pensé pour «interpeller, surprendre», souligne Dove Attia. «J’ai découvert la musique classique grâce au Requiem de Mozart. Pour moi, ce mariage entre classique et rock fait l’intérêt du spectacle. C’est la même musique, mais jouée par d’autres instruments...»

PRATIQUE

Tarif: de 25 à 65 €. Jusqu’au 29 novembre au Palais des Sports, Porte de Versailles, 15e.
M° Porte-de-Versailles