Histoire d'une normalité peu rassurante

— 

Dur, dur d'être un ado au début des années 1980, dans un trou perdu de la France. Le Glaviot est l'un de ces ingrats spécimens, sale et obsessionnel, qui passe son temps à porter un regard inquiétant et scrutateur sur son entourage. Dans un ton grinçant, le narrateur passe la fadeur de sa vie petite et ordinaire au souffle fétide de sa propre étrangeté. Les réflexions qu'il consigne dans son journal s'arrêtent brutalement quand il est interné en hôpital psychiatrique. Vingt-cinq ans plus tard, son journal reprend, comme si de rien n'était. Le Glaviot est devenu Jean-Daniel et sa normalité est tout sauf rassurante. Un premier roman magistral et sans bavure : il y a du style. Et surtout un univers fort, prégnant, étrange : François Beaune est un écrivain à suivre de très près. W