Curieuse chronique des années 1960

— 

Il aura fallu six ans à Jean-Michel Guenassia pour peaufiner ce petit joyau de littérature. Le Club des incorrigibles optimistes est un mystérieux cercle de joueurs d'échecs qui se retrouve au bar du Balto, à Denfert-Rochereau, dans le Paris des années 1960. Le personnage principal, Michel, est un adolescent qui, depuis le baby-foot de la salle principale, finira par être intronisé dans ce curieux cénacle où se retrouvent des personnages typés, réfugiés pour la plupart de Roumanie, de Pologne ou de Russie. Les tranches de vie se succèdent, avec virtuosité, sans la lenteur habituelle des très gros romans. Toute une époque se déploie autour de ce bar, point d'attache symbolique, celle des « événements » d'Algérie, de la guerre froide et de l'existentialisme de Sartre. W