Lire et écrire, pas besoin de choisir

— 

La rentrée des classes s'accompagne parfois d'une angoisse,

pour l'enfant,

de ne pas être à la hauteur. Heureusement, de plus en plus d'auteurs s'emploient à atténuer leurs craintes en dédramatisant la lecture ou l'écriture. Et même mieux : en suscitant l'envie de lire ou d'écrire. Deux ouvrages passionnants sortent à cette occasion pour la rentrée. L'un classique, l'autre moins, adaptés à deux tranches d'âge : les maternelles et les primaires.

G

Pour apprendre à aimer la lecture

Tu lis où ? (éd. P'tit Glénat) de Géraldine Collet sur des illustrations de Magali Le Huche s'adresse aux plus petits. Ils ne savent pas encore lire, mais ils n'attendent que ça. Du coup, ils raffolent qu'on leur raconte des histoires. Dans ce cas, mieux vaut qu'elles soient toutes simples, comme ces récits en forme de comptine où Lucie lit dans son lit et Lorette... aux toilettes : l'enfant mémorise très vite le texte et se donne l'illusion de savoir lire avant l'âge.

G

Pour apprendre à aimer la lecture

A destination des plus grands - disons à partir de 7 ans -, J'aime les mots (éd. Hélium) est un « livre cahier pour écrire, découper et s'amuser », comme le présente son auteur Françoize Boucher. Un objet insolite qui invite à « collectionner les mots qui font briller les yeux » (comme feux d'artifice) ou à « découvrir l'incroyable secret de Superzérofauteman pour ne jamais rater une dictée » (il lit beaucoup). Ce livre, sur papier recyclé, revêt un aspect un peu brouillon, mais c'est pour mieux charmer son lecteur à qui l'auteur a concédé qu'elle « sait écrire, mais dessine comme une grosse patate ». W

Stéphane Leblanc