Les nouveaux passagers du vent

Olivier Mimran

— 

Les admirateurs de la belle Isa n'y croyaient plus. Un quart de siècle après le 5e tome des « Passagers du vent », ­François Bourgeon revient à la série qui l'a consacré comme l'un des maîtres de la BD francophone.

Vingt-cinq ans, c'est long mais le temps s'est écoulé encore plus rapidement à l'échelle de la saga maritimo-historique. On avait laissé une Isa toute jeune à Saint-Domingue, à la veille de la révolution française. Dans ce 6e tome intitulé La Petite Fille Bois-Caïman (éditions 12 bis), on retrouve notre héroïne en Louisiane à la fin de la guerre de sécession. La désormais vieille dame va croiser Zabo, une orpheline de riches propriétaires sudistes. Cette gamine de 18 ans, effrontée et à la langue bien pendue, sillonne le bayou à la recherche de son petit frère. Après avoir suivi Zabo dans ses recherches, cet album de 84 pages éclaire en partie les liens qui unissent la jeune fille à Isa, dans un judicieux flash-back. La révélation finale interviendra dans un prochain album dont la sortie est prévue pour janvier 2010.

L'excellence documentaire et la richesse iconographique de cette suite confirment que Bourgeon n'a rien perdu de son légendaire professionnalisme. Il confesse d'ailleurs avoir consulté, depuis 2003, près de trois cents livres relatifs au sujet ! Un indispensable lexique clôt même le récit, dont les nombreux dialogues en cajun et en créole renforcent l'authenticité. Finalement, La Petite Fille Bois-Caïman est incontestablement un grand Bourgeon. Et rien qu'à ce titre, ses nombreux fans conviendront que, si l'attente a été longue, elle n'aura pas été vaine. W