Jean-Pierre Léaud en mai, à Cannes.
Jean-Pierre Léaud en mai, à Cannes. — NIVIERE / NIKO / LYDIE / SIPA

Culture

Léaud sans maman ni putain

Jean-Pierre Léaud, 65 ans, présentait lundi soir, dans le cadre du festival Paris Cinéma, La Maman et la Putain, film culte de Jean Eustache (1973). « Vous devez en avoir marre de me voir, après les 3 h 40 que dure le film », a lancé l'acteur mythiqu...

Jean-Pierre Léaud, 65 ans, présentait lundi soir, dans le cadre du festival Paris Cinéma, La Maman et la Putain, film culte de Jean Eustache (1973). « Vous devez en avoir marre de me voir, après les 3 h 40 que dure le film », a lancé l'acteur mythique de la Nouvelle Vague à un public venu en nombre, sans savoir que la discussion ne durerait que vingt minutes. Le temps pour le comédien de « boire un Coca » et de répondre à deux ou trois questions sur le film, qu'il « compare aux Deux Anglaises et le Continent, de François Truffaut (1971), pour la profondeur du texte et la douleur que provoque les sentiments ». D'Eustache, il dit encore que Tsai Ming-liang, le réalisateur de Visage (2009), pourrait en être l'héritier : « J'ai ressenti avec lui le même amour pour l'acteur, un sentiment profond et vrai. » W

Stéphane Leblanc