Une drôle de dame meurt, on ne rit plus

Stéphane Leblanc

— 

L'actrice Farrah Fawcett, star de la télé et sex-symbol des années 1970.
L'actrice Farrah Fawcett, star de la télé et sex-symbol des années 1970. — LAZIC / SIPA

Etudiante en art débarquée du Texas à Los Angeles en 1969, Farrah Fawcett débute comme mannequin dans des publicités, puis comme starlette dans des séries TV. Mais elle se fait surtout remarquer en épousant l'acteur Lee Majors, « L'homme qui valait trois milliards », en 1973. Et devient plus célèbre que lui trois ans plus tard à la faveur d'un poster la représentant la tête penchée en arrière, les cheveux blonds tombant en cascade sur les épaules, vêtue d'un très sexy maillot de bain rouge. L'image fait un tabac et se vend à 12 millions d'exemplaires. Le brushing de l'actrice, baptisée coupe « à la lionne », devient une mode planétaire.

Rebelote, toujours en 1976 : Farrah Fawcett décroche le rôle de Jill Munroe. C'est la série « Drôles de dames » dans laquelle trois jolies femmes enquêtent pour une agence de détectives. Farrah claque la porte à la fin de la première saison. Mais revient en guest star pour six épisodes entre 1978 et 1980. Sa vie privée ne lui appartient plus : sa relation dès 1980 avec Ryan O'Neal, l'acteur de Barry Lyndon et Love Story, la naissance de leur fils en 1985, les rumeurs de prise de drogue en 1993, son agression en 1997... le public veut tout savoir. Le numéro de Playboy où elle pose en 1995 est le plus vendu de la décennie.

En 2006, Farrah perd sa mère, et on lui diagnostique un cancer du côlon. On le soigne, elle se croit guérie. Mais la maladie revient. Elle reçoit alors un traitement expérimental à base de cellules souches en Allemagne. Et le 5 avril dernier, elle est hospitalisée pendant quatre jours pour une hémorragie abdominale. Ses jours sont comptés. Ryan O'Neal la demande en mariage. Elle accepte. Ils n'en auront pas le temps.

Un documentaire sur son combat contre le cancer est diffusé en mai aux Etats-Unis. Neuf millions de personnes pleure devant leur télé. Ils sont encore plus nombreux aujourd'hui. W