Au bout de la nuit, sur Hollywood Boulevard

REPORTAGE Une centaine de fans ont patienté jusqu'à deux heures du matin afin de pouvoir se rendre sur l'étoile de leur idole, sur le Walk of Fame...

Philippe Berry, à Los Angeles

— 

 
  — Philippe Berry / 20MINUTES
De notre correspondant à Los Angeles

1h45 (10h45 en France). «Let us in, let us in!», scande une centaine d'irréductibles. Ils tentent de forcer les barricades qui bloquent l'entrée d'Hollywood Boulevard, juste devant le célèbre Grauman Chinese Theatre. A quelques dizaines de mètres de là, elle attend. Cachée sous un tapis, protégée par des barrières comme un trésor. Car elle vaut de l'or, cette étoile au nom de Michael Jackson, sur le Walk of Fame.

Retrouvez toutes nos informations sur Michael Jackson, ici

Tout ça, c'est la faute de «Brüno», le film avec Sacha Baron Cohen, dont l'avant première avait lieu ce jeudi soir et qui a entrainé le blocage d'une portion du boulevard le plus célèbre de la planète. La foule, qui s'agite au son de «Beat it», s'impatiente.

1h47. Le tapis de protection est retiré. Une douzaine de photographes mitraille.

Demandez le t-shirt

1h49. Un policier retire une barrière. Les fans acharnés s'engouffrent. En quelques secondes, l'étoile est couverte d'un tsunami de roses, de bougies et de photos de leur idole. Gilberto patientait depuis 20 heures. «Je ne réalise toujours pas», souffle-t-il. Diana, elle, sort tout juste d'un club branché. «C'est sur-réel, raconte-t-elle. Le DJ a passé plusieurs de ses tubes. Les gens dansaient, mais le cœur n'y était pas vraiment. C'est une impression étrange».

>> Le portrait de la star, ici...

Si beaucoup sont là pour rendre hommage au roi de la pop, certains n'oublient pas le business. Plusieurs vendeurs de t-shirts rodent, un peu vautours, un peu malins. Les prix oscillent entre 10 et 20 dollars. Les impressions ne sont pas de grande qualité, mais qu'importe, c'est le message qui compte. «29 août 1958 – 25 juin 2009». Une page de l'histoire. Sean et son compère n'ont eu le temps d'en imprimer «que 200». Coût de fabrication? Environ 5 dollars. «Une belle marge», reconnaît Sean, un peu embarrassé.

Assise sur le trottoir, affalée sur le mur, une jeune fille somnole. Son amie la réveille. «Il est temps de rentrer». Ce vendredi matin, pour la cérémonie prévue à 9h (18h en France), elles remettront ça.

Retrouvez tous les commentaires et hommages des internautes et laissez le vôtre, ici...