Avec Pierre Paulin, le design à la française perd son pape

— 

Pierre Paulin en 2008, assis sur sur un canapé créé par lui-même en 1969.
Pierre Paulin en 2008, assis sur sur un canapé créé par lui-même en 1969. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

D

esigner pour les masses aussi bien que pour les salons de l'Elysée,

Pierre Paulin est décédé samedi à l'âge de 81 ans, à Montpellier. Avant d'être choisi par Georges Pompidou puis François Mitterrand pour transformer le palais présidentiel, il s'était fait connaître pour plusieurs séries de meubles aux formes épurées et originales. Certains des sièges et fauteuils qu'il créa sont aujourd'hui des pièces de musée, présents dans les plus prestigieuses collections à New York, Londres ou Sydney. L'an dernier, pour l'inauguration d'une rétrospective de son oeuvre aux Gobelins, à Paris, il nous déclarait : « Quand Pompidou m'a passé sa première commande, je travaillais sur des battants pour toilettes... OEuvrer pour le plus grand nombre est très gratifiant, bien plus qu'une médaille. » W

B. C.