«Les filles sont folles» selon un clip plébiscité sur le Net

BUZZ Depuis plusieurs jours, la chanson de l'humoriste helvète Frédéric Recrosio est relayée sur plusieurs sites...

Sandrine Cochard

— 

 
  — DR

«Si t'es un garçon: c'est ta copine, ta voisine, ta maman. Si t'es une fille: c'est toi.» Le leitmotiv de la chanson «Les filles sont folles» semble avoir conquis le Net qui relaye le clip, estampillé buzz du moment (ici, ici aussi et )
 


Les filles sont folles, le clip par Frédéric Recrosio
envoyé par Recrosio. - Plus de vidéos fun.

 
Une chanson rigolote servie sur le Net par un humoriste? La logique est connue depuis le succès de «Tu vas prendre», de Max Boublil. Cette fois-ci, celui qui se cache derrière ce buzz est l’humoriste helvète Frédéric Recrosio. A 33 ans, ce faux candide au crâne rasé n’est plus tout à fait un inconnu. Après avoir eu son lot de petits boulots («gardien de piscine, livreur de fleurs, licencié en sociologie et mauvais pianiste» énumère-t-il sur son site), il se lance dans le one man show.
 
Son spectacle «Rêver, grandir et coincer des malheureuses», soit l’exploration de sa vie sentimentale et sexuelle, a été joué plus de 500 fois en Suisse, en France et en Belgique. Un joli succès d’estime.
 

 
Sa plume et son sens de l’observation – et d’autodérision – séduisent. Repéré par Stéphane Bern, Frédéric Recrosio officie depuis dans l’émission «Le Fou du Roi», sur France Inter, où il tient une chronique hebdomadaire chaque mardi. Il s’est également risqué à la télévision, sans succès. Il fait un bref passage dans l’émission «L’édition spéciale», sur Canal +, avant d’être remercié après dix chroniques. «C'était génial mais trop original» lui aurait expliqué la chaîne en le raccompagnant vers la sortie.
 
Qu’importe, l’humoriste revient à ses premiers amours: la scène. Depuis janvier et jusqu’au 29 août prochain, il présente chaque soir au théâtre Trévise un nouveau one man show, «Aimer, mûrir et trahir avec la coiffeuse: itinéraire de l'amour normal», dont est issue la chanson «Les filles sont folles». Mais pas question d’embrasser la carrière de chanteur pour autant. «Pour le moment, je ne lance pas de single, a-t-il affirmé à «20 Minutes Suisse». Avec cette chanson, je veux créer un objet pour faire réagir les gens. Ils peuvent contre-attaquer sur le groupe «Les filles sont folles» sur Facebook.» Après la scène, la télévision et la radio, Frédéric Recrosio semble désormais décidé à se frotter à Internet.