JD Salinger ne veut pas de suite à «L'Attrape-coeurs»

LIVRES Il a déposé plainte devant une cour de justice de Manhattan, aux Etats-Unis...

AA

— 

La couverture du livre signé JD California, que veut faire interdire JD Salinger
La couverture du livre signé JD California, que veut faire interdire JD Salinger — DR

L’écrivain JD Salinger, qui vit de façon reculée dans le New Hampshire depuis des décennies, est sorti de son silence. Il a porté plainte contre l’auteur et l’éditeur d’une suite non autorisée de «L’Attrape-cœurs», le chef d’œuvre qu’il avait publié en 1951.

«Cette suite n'est pas une parodie, ce n'est pas un commentaire ou une critique de l'original, ont déclaré les avocats du romancier américain, aujourd’hui âgé de 90 ans. C'est du vol pur et simple».

Mêmes initiales, significations différentes


Le livre en question, qui devait sortir en septembre, s’appelle «60 Years Later: Coming Through the Rye» et a été rédigé par un Suédois dont le pseudonyme est JD California. Interrogé par le «Telegraph», il a refusé de donner son vrai nom et assuré que ses initiales JD (John David) n’étaient pas «un hommage» à celles de Salinger qui signifient Jérôme David.

«Les deux histoires sont tellement différentes que je ne pense pas que l'on puisse dire qu'il s'agisse d'une suite, a argué JD California. C'est vraiment une réaction d'Américain. Ce sont juste des mots, j'ai écrit l'histoire de Mr C, une homme de 76 ans. Salinger a écrit celle d'un ado de 16 ans prénommé Holden Caulfield». Quant aux éditeurs de JC California, Nicotext, ils assurent que JD Salinger possède certes les droits sur le nom de ses personnages, mais pas sur leur style et leur évolution.