Laïka, cosmochienne soviétique

— 

Alors que la conquête spatiale redevient un sujet d'actualité,

Nick Abadzis évoque un des épisodes les plus poignants de son histoire : l'envoi en orbite, sans espoir de retour, d'une petite chienne russe qui fut le premier être vivant dans l'espace. Mais si Laïka (éd. Dargaud) énumère les faits scientifiques et politiques de cette fin 1957, alors que la guerre froide oppose Américains et Soviétiques, il met aussi en scène les états d'âme des acteurs de cet événement historique. Sobre et inspiré, ce bouleversant pavé de 200 pages a été récompensé d'un prestigieux Eisner Award (l'équivalent américain des Essentiels d'Angoulême). W

O. M.