Une nuit mi-folk mi-roots à l’Olympia

© 20 minutes

— 

Rencontre avec Christophe Goffette, organisateur d’un festival indépendant garanti sans sponsor : la Crossroads Night, demain soir à l’Olympia (Paris 9e). Pourquoi ce festival ? Des lecteurs de Crossroads, le magazine dont je suis le rédacteur en chef, se plaignent souvent que les artistes folk ou roots que nous défendons viennent peu jouer en France. D’où l’idée d’organiser cet événement. Sans sponsor, c’est possible ? Quand j’ai voulu louer l’Olympia, on m’a ri au nez : la salle était prise pour dix ans ! Un quart d’heure plus tard, on m’a rappelé : la date choisie venait de se libérer. J’ai pris ça comme un signe. J’ai contacté des artistes que je connais, qui en ont appelé d’autres, et la radio Ouï-FM nous a aidés sans même être partenaire. Certains ont-ils refusé de venir ? Les absents sont excusés : Ben Harper est en vacances, John Mellencamp en studio. Et Jimmy Page avait le trac car il n’avait pas touché sa guitare depuis un an et demi. Propos recueillis par Isabelle Chelley