Susan Boyle emportée par un tourbillon médiatique

BUZZ La chanteuse écossaise de 47 ans, qui a bluffé tout le monde lors de sa prestation dans l'émission britannique «Britain's got talent», fait l'objet d'un buzz planétaire...

Sandrine Cochard

— 

 
  — DR

En une semaine, Susan Boyle est passée du statut de coqueluche des Britanniques à celui de phénomène médiatique international. Cette Ecossaise de 47 ans, révélée par l’émission britannique «Britain’s got talent», est devenue l’objet d’un buzz qui oscille entre émoi et moqueries.
 
Naïve
 
La semaine passée, Susan Boyle était à l’honneur dans les journaux britanniques et sur quelques sites. Au fil des jours, cette apprentie chanteuse, dont le talent malgré son physique peu avenant et ses déclarations navrantes de naïveté («Je n’ai jamais été embrassée») lui assure la sympathie du public, est désormais une vraie star people. Au point d’être interviewée par Larry King, figure de la chaîne américaine CNN.
 

 
Sur 20minutes.fr, les internautes évoquent leur émotion et rendent hommage à cette femme qui bouscule les codes établis de la télévision.  
 
Film X
 
Pourtant, l’omniprésence de Susan Boyle commence à lasser. Les premières parodies pointent leur nez, dont celle du célèbre animateur Jay Leno, encore gentille:
 

 
Des rumeurs annoncent également qu’un studio de films X aurait proposé à Susan Boyle 1 million de dollars (environ 771.000 euros) pour perdre sa virginité devant la caméra.
 
Record sur Youtube
 
Qu’importe. Avec près de 100 millions de visionnages sur YouTube en neuf jours, selon le magazine «Wired», la vidéo de sa reprise «I dreamt a dream», des Misérables, est en passe de devenir la plus populaire de l’histoire du Net.