Allô, MaMA bobo...

— 

Ouvrez la bouche, tirez la langue et dites « 33 ». Houla, c'est pas joli joli. La 33e édition du Printemps de Bourges sera, encore, l'occasion pour le monde de la musique en général, et du disque en particulier, de s'inspecter le nombril. Ça va mal. Certes. Mais pour y remédier, le festival organise, pour la première fois, un grand raout international (le MaMA) rassemblant tous les acteurs du secteur, depuis hier et jusqu'à demain. Parmi les conférences aux intitulés anxiogènes, on retient : « La musique, produit marchand ou objet culturel ? »; « Allons-nous tous changer de métier ? »; et notre préféré, « Y a-t-il trop d'artistes ? ». Des mini-concerts réservés aux professionnels sont également prévus, histoire de se rappeler de quoi on parle. W

B. C.