Fin du conflit avec les acteurs d'Hollywood

CINEMA Ils auront leur part du gâteau sur les revenus générés par la diffusion de leurs films sur le Net...

Avec agence

— 

Même la fidèle Lassie a rejoint ce mouvement de protestation.

Débutée le 5 novembre dernier, la grève semble s'enliser. D'ici là, une demi-douzaine de série vont probablement devoir cesser leurs tournages dans les jours à venir.


Conception : E. Drouard
Même la fidèle Lassie a rejoint ce mouvement de protestation. Débutée le 5 novembre dernier, la grève semble s'enliser. D'ici là, une demi-douzaine de série vont probablement devoir cesser leurs tournages dans les jours à venir. Conception : E. Drouard — AFP

Après neuf mois de conflit, des menaces de grève, des semaines et des semaines de négociations, la nouvelle convention collective des acteurs d’Hollywood a été adoptée dimanche par la direction de leur principal syndicat, la Screen Actors Guild (SAG). Mais de justesse. 53,38% de voix pour, 46,62% contre, a précisé le SAG dans un communiqué. La convention doit désormais être soumise au vote des adhérents — quelque 120.000 membres — pour entrer en vigueur.

Salaire en hausse

Victoire mitigée des acteurs sur les producteurs, la convention prévoit une augmentation de salaire de 3% la première année et de 3,5% l'année suivante, et assure des dividendes plus importants pour l'exploitation du travail des acteurs sur les nouveaux médias numériques (Internet, vidéo à la demande...) que ceux venus des DVD. C’était l'une des principales demandes des acteurs.

Mais ces augmentations sont similaires à celles arrachées après une longue grève de cent jours par les scénaristes en 2008, un conflit qui avait paralysé la production audiovisuelle américaine et provoqué un manque à gagner de deux milliards de dollars, selon des estimations indépendantes.

En outre, les augmentations de salaire ne seront pas rétroactives, elles ne rattraperont pas les salaires des acteurs qui bossent depuis la fin de leur convention précédente, ayant expiré le 30 juin 2008. Là-dessus, le SAG a dû lâcher du lest sur ses prétentions.

Date de fin

Enfin, la nouvelle convention devrait expirer en juin 2011 et non 2012 comme le voulaient les studios, ce qui permettra au syndicat de peser sur les négociations entre le patronat et d'autres corporations de Hollywood (scénaristes, réalisateurs...) dont les contrats doivent expirer dans deux ans.

Certains acteurs de premier plan comme George Clooney, Sally Field et Tom Hanks avaient alors fait valoir que la crise économique actuelle n'était pas propice à des revendications sociales, et pressé la direction du syndicat de ne pas lancer de procédure de cessation de travail.