L'Empire de la honte solaire

— 

Si l'histoire de la pop est jalonnée de plaisirs coupables, Empire of the Sun vient d'en écrire un brillant chapitre. L'objet du délit : Walking on a Dream. Un recueil de dix morceaux à chanter en choeur, où claviers et guitares servent des mélodies sucrées avec trois fois la dose. Psychédélique à souhait, la musique du duo australien accompagne un univers de science-fiction coloré au kitsch parfaitement assumé. De la ballade ensoleillée We Are the People au R'n'B copyright Justin Timberlake de Swordfish Hotkiss Night, leur terrain de jeu ne connaît aucune limite. Laissez-vous tenter et succombez. W

Boris Bastide