Quand téléphones, ordinateurs et micro-ondes font de la musique symphonique

CULTURE Vidéorama des meilleures séquences musico-high-tech...

AA

— 

 L'iPhone devient instrument de musique pour le Stanford iPhone Orchestra
 L'iPhone devient instrument de musique pour le Stanford iPhone Orchestra — DR

Jusqu’alors, il y avait les instruments à cordes, ceux à vent et les percussions. Désormais, les technologies du quotidien ont aussi rejoint les rangs de l'orchestre symphonique. La preuve avec le Stanford Mobile Phone Orchestra (MoPhO), un orchestre composé d’iPhones. Aux manettes: des étudiants de l’Université de Stanford, aux Etats-Unis, sous la houlette de leur professeur, Ge Wang.



Quatre milliards de téléphones portables dans le monde, dont 25 millions d’iPhones. Une déferlante qui n’a pas laissé indifférent Wang: «Les téléphones mobiles sont devenus si puissants que nous ne pouvons plus ignorer qu’ils peuvent être des plates-formes de créativité.» Agé de 31 ans, Wang n’en est pas à son coup d’essai: avant ce drôle d'orchestre d’iPhones, il avait aussi fondé un orchestre d’ordinateurs portables.
 


Mélanger high-tech et musique, c’était aussi l’idée de l’opéra (si, si!) conçu avec des lapins reliés par Wifi. Pas des lapins à poils et vivants, mais des Nabaztag — lapin en arménien, ces bestioles en plastique d’une trentaine de centimètres de haut qui ont le nombril qui s’éclaire, les oreilles qui gigotent et émettent des sons. De concert, svp.
 


Dans le même genre, il y a eu le ballet des robots R2D2. La difficulté? Synchroniser le départ.

 

Encore plus délirante, cette vidéo de musique symphonique conçue avec les bruits des... micro-ondes sur l’air de «Vive le vent». C’était la carte de vœux d’une agence de communication londonienne, AKQA, décidément à la pointe.