Jamendo instaure le remerciement gradué

INTERNET La plate-forme de téléchargement se gausse ainsi de la riposte graduée, une mesure de la loi Création et Internet, débattue à nouveau le 31 mars à l'Assemblée...

AA

— 

 Capture d'écran de la page d'accueil de Jamendo
 Capture d'écran de la page d'accueil de Jamendo — DR

Jamendo, plate-forme de téléchargement gratuit de musique sous Créative Commons, lance le «remerciement gradué». Un pied-de-nez à la riposte graduée, mesure phare du projet de loi Création et Internet, qui prévoit que les «pirates» présumés reçoivent un premier avertissement puis un deuxième avant la suspension de leur connexion au Net.

>> Retrouvez tout notre dossier sur Création et Internet ici >>

Comme la riposte graduée, le remerciement gradué de Jamendo compte trois étapes. Un mail de remerciement pour tout titre téléchargé sur le site, puis une lettre de remerciement envoyée par la poste, et tercio, un mois d’abonnement Internet remboursé «si un multirécidiviste convainc un lieu public (bar, restaurant...) de devenir un espace de culture libre grâce à Jamendo PRO».

Légalité

Au-delà de la pub que se paie ainsi Jamendo, c’est une façon de rappeler que le téléchargement n’est pas que «pirate». Certains «artistes autorisent le partage de leur musique» et c’est «légal», assurent les créateurs de la plate-forme. Selon Sylvain Zimmer, le fondateur et directeur technique de Jamendo interrogé par 20minutes.fr, «le but du jeu était de montrer qu'entre le gratuit illégal et le payant légal, il y a une troisième voie: le gratuit légal».

Zimmer rappelle en outre qu'une communauté de fans, pour un artiste, ça vaut très cher. «Ce sont eux qui se chargent de faire tourner les vidéos, et de rédiger des commentaires en ligne. Au lieu de les punir, mieux vaut les remercier!»