un humaniste flamboyant

— 

Les raisons qui ont vu bombarder Tezuka « dieu », ne fût-ce que du manga, sont difficilement mesurables en Occident. Mais l'artiste (1928-1989) n'eut de cesse, à travers son oeuvre, d'explorer la condition humaine, dès 1946, alors même que l'Empire du soleil levant peinait à se relever de la guerre. Cet humanisme flamboyant, qui présentait le Japon sous un jour plus positif, fit de Tezuka l'auteur nippon le plus célèbre du vingtième siècle. Au point que sa mort donna lieu à des funérailles nationales aussi pompeuses que le furent celles de Victor Hugo, un siècle plus tôt. ■O. M.