Michael Jackson, un petit tour et puis s'en va

CULTURE Pour son grand retour, le chanteur avait convoqué la presse et ses fans à l'O2, une salle de concerts de 20.000 places située à Londres...

Sandrine Cochard

— 

 
  — © WENN/SIPA

A la manière de Britney Spears, le roi déchu de la pop cherche à reconquérir son rang. Michael Jackson devait créer l’événement, jeudi, en annonçant son grand retour sur scène, une première depuis le bide de sa prestation ratée aux World Music Awards, en novembre 2006, où il s’était contenté d’ânonner quelques paroles de «We Are The World», accompagné de jeunes.

>> A quoi s’attendre lors des concerts de Michael Jackson? Pour le savoir, cliquez ici.
 
Sur le papier, sa conférence de presse était à la hauteur de l’événement: le chanteur avait convoqué la presse et ses fans à l'O2, une salle de concerts de 20.000 places située dans l'est de Londres. Pour tenir les absents au courant, la conférence était retransmise sur le site du chanteur et un compte avait été spécialement créé sur Twitter (@MJpressconf), suivi par au moins 1.344 personnes. Mais le chanteur n’a fait qu’une brève apparition alors que ses fans ont attendu plus d’une heure et demie. Journal d’un bide.
 
Longue attente
 
17h, le site du chanteur, sans doute saturé de connexions, ne propose que la retransmission vidéo promise. Sur CNN Live, la chaîne est contrainte de meubler car la conférence n’a toujours pas commencé. C’est parti pour un sujet sur les problèmes de santé honteux comme les troubles sexuels. Rien à voir avec l’annonce de Michael, bien sûr. La conférence commence enfin avec une heure et demie de retard par un clip vidéo – compilant de vieilles images du chanteur - avant qu’il ne monte sur scène, portant une veste aux brodures dorées, sous les acclamations de ses fans. Une séquence nostalgie guère encourageante pour la suite et qui soulève une question: Michael Jackson peut-il se renouveler?
 
«Merci à tous, ça y est», déclare-t-il alors en préambule, derrière ses lunettes noires. «Je vais interpréter les chansons que mes fans souhaite entendre, poursuit-il. Ce sera le dernier lever de rideau.» Comprendre: il n’y aura pas de nouveaux titres, je fais ces derniers concerts et j’arrête définitivement. Une intervention chaotique, le chanteur n’ayant visiblement pas préparé son discours, ponctuée de «I love you»… avant de s’éclipser furtivement! Son intervention aura duré 5 minutes, montre en main. Qui a dit fiasco?



Avant la conférence, l'organisateur de concerts AEG Live était resté muet mais, selon la BBC, des affiches ont commencé à apparaître jeudi après-midi dans le métro londonien faisant état de dix shows prévus en juillet. Sur fond rouge vif, les posters annoncent en gros titres: «Le roi de la pop Michael Jackson. Ca y est». L'«Evening Standard», quotidien britannique du soir, affirmait mercredi que le contrat pourrait atteindre 100 millions de livres (112 millions d'euros). Soit le montant estimé des dettes du chanteur. Selon le tabloïd britannique «Daily Mirror», la star aurait subi une batterie de cinquante tests, exigés par les assurances, pour prouver qu'il était capable de remonter sur scène.

ENJEU

Selon les médias, une intense bataille s'est déroulée à coups de millions entre des hôtels de Las Vegas et Londres afin d'organiser le come-back de l'enfant prodige de la pop. Mais O2 l'a finalement emporté grâce au succès des 21 concerts organisés en 2007 avec Prince.