Retour sur la carrière d'AC/DC en vidéos

AA avec agence
— 
Le chanteur Brian Johnson et le guitariste Angus Young du groupe ACDC, en concert à Rosemont dans l'Illinois, aux Etats-Unis, le 30 octobre 2008.
Le chanteur Brian Johnson et le guitariste Angus Young du groupe ACDC, en concert à Rosemont dans l'Illinois, aux Etats-Unis, le 30 octobre 2008. — REUTERS/John Gress

Première tournée mondiale d'AC/DC depuis 2001. Le groupe australien donnera deux concerts, mercredi et vendredi, à Bercy, à Paris. Deux soirées qui affichent complet, tout comme leurs prochaines dates françaises, le 9 juin au Stade Vélodrome de Marseille puis le 12 au Stade de France. Vidéorama d’un groupe mythique qui dure déjà depuis 36 ans.
 
Bientôt âgé de 54 ans, Angus Young, guitariste phénoménal, ne sort pas sans son uniforme d’écolier, devenu le symbole du groupe. Exception notable: dans le clip de «Jailbreak», il déroge à la règle.


 
A l’origine du groupe, créé en 1973, on retrouve justement Angus et Malcolm Young, deux frères d’origine écossaise. Leur recette? Du rock électrique, un peu de blues, une rythmique carrée, des solos qui tapent et un chant d’écorché vif. D'abord celui de Bon Scott puis celui de l'Anglais Brian Johnson après la mort du premier en 1980, étouffé dans son vomi après une soirée d'ivresse. Un an plus tôt, en 1979, il était sur la scène d’un concert d’anthologie, à Paris, pour l’enregistrement live de l’album «Let there be rock».

 

Autre titre devenu historique pour le groupe sous l’ère Scott: «Highway to Hell», que l’on peut traduire par «Autoroute pour l’enfer».

 

Après la disparition de Scott, AC/DC a engagé Johnson et signé un retour fracassant avec «Back in Black». La vidéo ci-dessous marque visuellement le changement de chanteur: la caméra fait un panoramique qui commence par les musiciens historiques, dont Cliff Williams (basse) et Phil Rudd (batterie), avant de finir sur la tête du nouvel arrivé.

Malgré un passage à vide du groupe dans les années 90, les accros français d’AC/DC n’oublient pas  qu’ils ont entonné cet inédit, «Ride on», lors d’un concert au Stade de France, en 2001, revêtus des tee-shirts de l’équipe de France de football.



Dernier album en date pour AC/DC: «Black Ice», paru en octobre 2008, qui s'est écoulé à 7 millions d'exemplaires dans le monde dont 600.000 en France, selon la maison de disques Sony Music. L’opus, très attendu par les fans, a décroché la deuxième place au classement mondial des meilleures ventes pour 2008 derrière «Viva La Vida» de Coldplay, selon la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI).