Pourquoi Bach est-il encore à la mode?

MUSIQUE Le compositeur, à l'oeuvre au XVIIIe siècle, est encore joué par des groupes de rock, de jazz voire de rap. Décryptage d'un engouement qui dépasse les siècles.

Alice Antheaume
— 
 Jean-Sebastien Bach
 Jean-Sebastien Bach — DR

Au programme de la Folle journée de Nantes, le festival de musique classique qui a lieu jusqu’au 1er février: du Bach. Encore lui? Mais qu’a donc de si particulier ce compositeur, mort en 1750, pour être sans cesse cité? Des groupes nantais de rap et de rock amateurs ont travaillé à des retranscriptions de ses partitions. Une marque de cosmétique a déjà remixé du Bach pour son spot de pub (l'air original, joué au violon, est ici). Muse et Radiohead ont aussi repris des thèmes du compositeur allemand. Même les hard rockeurs se sont pliés à l’exercice, comme Yngwie Malmsteen. Explications.
 
La musique de Bach a du rythme
«De l’électro au jazz en passant par la pop, tout ce qui est lié au swing, à la pulsation, correspond à la rythmique de Bach, explique à 20minutes.fr Jean-François Zygel, pianiste et créateur de «La Boîte à musique» sur France2. Une rythmique régulière, carrée, sur laquelle il est facile de danser.» 

La musique de Bach résiste à tous les instruments
«Il a créé une musique atemporelle qui reste telle quelle quelque soit l’instrument qui la joue», reprend Zygel. Un clavecin comme une guitare électrique. Facile, dans ces conditions, d’y superposer une batterie.
 
L'efficacité selon Bach

«Les pièces de Bach sont souvent très courtes et ses thèmes facilement identifiables, souligne le pianiste Jean-Frédéric Neuburger. Du coup, les musiciens actuels préfèrent s’en référer à Bach plutôt qu’au "Lac des cygnes"», une œuvre en quatre actes de Tchaïkovski.
 
La musique de Bach est signe de grandeur
Au XVIIIe siècle, Bach composait pour l’église protestante. Quel rapport avec aujourd’hui? «On a beau vivre dans une société athée, la question religieuse demeure, dit Zygel. Quand les groupes actuels ne peuvent pas tellement parler de Dieu, ils reprennent Bach, dont la musique est imbibée de religion, une façon indirecte de donner un sentiment de grandeur.» Selon Neuburger, c’est le principal point commun entre le jazz et Bach: l’expression de la religion.
 
La musique de Bach est incontournable

«C’est un fantôme qui hante tout le monde, sourit encore Zygel. Même au XIXe siècle, en pleine période romantique, Mendelssohn a recréé une pièce de Bach, "La Passion selon saint Matthieu", alors qu’il n’avait que 19 ans. Schumann, Liszt et Brahms lui ont aussi fait des hommages appuyés». Considéré comme un monument, citer un air de Bach est presque un passage obligé pour les musiciens, y compris pour ceux qui ne sont pas de formation classique. Un moyen de saluer l’icône.