De Philadelphie au Rond-Point

— 

Lorsque son ami José Pliya lui a proposé le rôle, il a lu le texte, il a aimé, il a pleuré, il a signé. Voilà comment Vincent Byrd Lesage se retrouve ce soir sur les planches du théâtre du Rond-Point (Paris 8e)*, derrière le même pupitre que celui qui a supporté le célèbre discours sur la question raciale que Barack Obama avait prononcé le 18 mars 2008 à Philadelphie.

Pour l'acteur franco-américain, on ne rentre pas dans la peau du Président. « Si peau il y a, elle est dans le texte qu'il a écrit. » Alors, pour retranscrire fidèlement la pensée de l'auteur, son porte-parole s'efface. « Je vais faire comme si je n'étais pas là. » Loin du show à l'américaine, le spectacle provoque dans le public des réactions « explosives ». Jeu des illusions et décor rudimentaire, le métis a déjoué le piège de l'incarnation pour mieux renforcer la puissance de l'évocation. ■ Gaëlle Grandon

* Et du 25 janvier au 23 février à 15 h 30 les dimanches et 19 h 15 les lundis, au Lavoir Moderne Parisien.