Brian Message: «Il n'y a plus de règles, les artistes sont libres»

MIDEM Rencontré à Cannes, le manager livre sa vision du marché de la musique...

David Carzon

— 

WENN / SIPA
De notre envoyé spécial à Cannes, au Midem

Brian Message est un symbole du rôle tout-puissant du rôle de manager dans l’industrie du disque aujourd’hui. Normal donc que son passage au Midem ait été aussi attendu. Co-manager du groupe Radiohead entre autres, Brian Message a mis en place toute une nouvelle stratégie autour de ses artistes où la gratuité finit par rapporter.

«La musique gratuite a une valeur», ne cesse-t-il de répéter à tous ses interlocuteurs. Et pour lui, ce n’est pas une simple provocation. Et d’expliquer par exemple que Radiohead «n’aurait jamais joué devant 60.000 personnes à San Francisco» - là où le groupe en rassemblait 25.000 précédemment - s’il n’avait pas mis en ligne son dernier album en permettant à l’internaute d’en fixer lui-même le prix. Jusqu’à la gratuité la plus totale. «Tout n’était pas voulu dans cette démarche, explique-t-il. A la base, le groupe voulait surtout avoir un rapport direct à son public et le contrôle sur son œuvre.»


Pour Brian Message, Internet permet aux artistes de se libérer pour conduire directement leur carrière, prendre eux-mêmes leurs décisions de manière instantanée. Et de critiquer les maisons de disques encore trop focalisées sur le modèle du copyright et pas assez vers l’avenir: «Il n’y a plus de règles, les artistes sont libres, ils peuvent sortir leur disque, se faire connaître, ils sont leur propre marque.»