Entre 78 et 80 millions de spectateurs étrangers sont allés voir des films français

CULTURE Des estimations qui montrent que 2008 a été une bonne année pour le cinéma hexagonal...

Avec agence

— 

PATHE

On l’avait dit au moment où la polémique sur le déclin de la culture française avait refait surface: 2008 a été un bon cru culturel pour l’Hexagone. Et pour le cinéma en particulier avec l’Oscar et le Golden Globe de Marion Cotillard pour son rôle dans «Edith Piaf», et la palme d’or de Laurent Cantet au Festival de Cannes pour le film «Entre les murs».
 
Les estimations publiées par Unifrance, l’organisme qui promeut le cinéma français à l'étranger, l’attestent: les films français se sont bien exportés en 2008, attirant près de 78 millions de spectateurs à l’étranger, soit 16% de plus que l'année précédente (66,9 millions en 2007, 38 millions en 2000). Le chiffre définitif, qui sera publié en mai lors du Festival de Cannes, pourrait atteindre les 80 millions, une petite part des entrées n'ayant pas encore été collectées.

Des films d'envergure internationale

Le précédent record date de 2005: le cinéma français avait attiré 75,9 millions de spectateurs à l’étranger. Un succès lié à «La Marche de l'empereur», un film fascinant sur les manchots, sacré par un Oscar du meilleur film documentaire.
 
Cette fois, les deux principales locomotives des exportations 2008 ont été «Babylon A.D», un film signé Mathieu Kassovitz, tourné en anglais et calibré pour le box-office international où il a généré 10 millions d'entrées, soit dix fois plus qu'en France, et «Astérix aux Jeux olympiques», avec 9,1 millions d’entrées générées par une sortie massive dans 5.000 salles européennes.