Nicolas Sarkozy fait la leçon au monde culturel

POLITIQUE Gratuité des musées, patrimoine choyé, aide à la création en France... Le chef de l'Etat a annoncé une série de mesures, mardi matin à Nîmes...

Sandrine Cochard

— 

 
  — REUTERS / Jean-Paul Pelissier

Nicolas Sarkozy bouscule le monde de la culture. Lors de ses vœux aux professionnels de la culture, mardi matin à Nîmes, le chef de l’Etat a annoncé une série de mesures. Celles-ci reprennent pour la plupart des éléments de la lettre de mission qu’il avait adressée à la ministre de la Culture, Christine Albanel, le 1er août 2007.
 
25 millions d’euros pour les musées
 
A commencer par la gratuité des musées et des monuments nationaux pour les moins de 25 ans et les professeurs. Si on indique être au courant mais «pas concerné» au Grand Palais, qui ne propose pas de collections permanentes, les musées du Louvre et d’Orsay ont été pris de cours, n’ayant prévu aucun communiqué. Idem pour les monuments nationaux. Il leur faudra pourtant réagir vite: Nicolas Sarkozy veut que la mesure s’applique dès le 4 avril prochain. «Je pense qu'ouvrir à tous les professeurs et à tous les jeunes l'accès au musée, c'est une chance, et ça ne tue pas les musées, au contraire. Parce que ces jeunes qui auront eu l'habitude d'aller dans les musées, quand ils deviendront adultes ils y emmèneront leurs enfants», a-t-il estimé.
 
Le manque à gagner sera compensé par l’Etat: «la gratuité des musées correspond à 25 millions d’euros en tout», assure Jean-François Hébert, directeur de cabinet de Christine Albanel, joint par 20 Minutes mardi. Une enveloppe que devront se partager les différents musées concernés.
 
Doper «l'identité culturelle française»
 
Tout au long d'un discours de voeux largement improvisé, le chef de l'Etat a fait l'éloge de la réforme et du changement en faveur du développement de «l'identité culturelle française». Un développement qui passe, selon lui, par la restauration du patrimoine. Nicolas Sarkozy a ainsi confirmé une augmentation de 100 millions d'euros du budget de restauration du patrimoine, qui passe ainsi de 300 à 400 millions d'euros. Déjà annoncée pour 2009 dans le cadre du plan de relance de l'économie, cette enveloppe sera renouvelée pendant tout son mandat, a-t-il assuré.
 
Autre piste de développement, celle d'un «conseil pour la création artistique» que Nicolas Sarkozy coprésidera avec la ministre de la Culture Christine Albanel et qui sera animé par le producteur de cinéma Marin Karmitz, (fondateur des cinémas MK2), marqué à gauche. Objectifs: «recentrer les aides sur l'excellence artistique» et mettre de l'ordre dans «l'empilement de subventions».
 
Enfin, le chef de L'Etat souhaite la création d'un «musée de l'histoire de France», à la mission et aux contours pas encore définis.