Beb Deum, des bulles aux bits

Olivier Mimran - ©2008 20 minutes

— 

La célèbre pochette de Passe le Rio Grande, le disque d'Alain Bashung, c'est lui. Les visuels des parfums A*Men et B*Men de Thierry Mugler, encore lui. Qui ? Bertrand Demey, alias Beb Deum, l'un des illustrateurs les plus prisés du moment, dont on a pu apercevoir des dessins dans Télérama, Les Echos, ou encore dans Libé. L'essentiel de ses travaux vient d'être compilé dans le livre Face Box, Beb Deum (éd. Delcourt).

Une aubaine pour les amoureux de belles images car l'ouvrage permet de suivre son évolution technique : les oeuvres y sont en effet reproduites chronologiquement, des plus traditionnelles (aquarelles, feutres, encres) aux plus récentes, conçues sur ordinateur.

Formé à l'Ecole supérieure des arts appliqués Duperré, transfuge de la bande dessinée (il a signé de nombreux récits et albums, dans les années 1980, pour le magazine culte Métal hurlant), ce graphiste touche-à-tout montre ici qu'il doit son succès à la diversité de ses influences. Car, fasciné par la futurologie, l'esthétique des années 1930, le design italien et la culture traditionnelle japonaise, Beb Deum s'est peu à peu construit un univers très personnel qui, en synthétisant toutes ces références, a acquis une identité visuelle universelle.