La Grande Sophie: «J'aimerais faire chanter Catherine Deneuve»

MUSIQUE Interview de la Grande Sophie…

Recueilli par Alice Antheaume

— 

 La Grande Sophie
 La Grande Sophie — Marie Planeille

Une décennie qu’elle traîne ses guêtres sur la scène musicale. Ni midinette, ni rockeuse rebelle, la Grande Sophie est à nouveau en tournée, avant la sortie de son cinquième album, «Des vagues et des ruisseaux», prévu en janvier. Interview.
 
Pourquoi vous appelez-vous la Grande Sophie?
Le surnom m’a été donné dans les années 90 alors que je venais de monter de Marseille à Paris pour y faire de la musique. Par ailleurs, je fais 1,78 m. Sur les photos de classe, j’étais toujours au dernier rang. J’ai choisi d’assumer ma hauteur en en jouant dans mon pseudo.
 
Quel est votre vrai nom?
Mon vrai prénom, c’est Sophie, mais mon nom de famille, je ne l’ai jamais dit. Oui, je suis une grande mystérieuse (rires).
 
Dans les tuyaux, votre cinquième album qu’on qualifie déjà d’album de la maturité. Vous avez vieilli?
Cet album marque une rupture. Rythme plus posé, plus langoureux, son acoustique et tonalités très boisées. Ça ne fait pas forcément écho à ce que je vis, quoique parfois, je mets plusieurs années à me rendre compte du lien entre une chanson et ce que je suis. Mais pour cet opus, j’avais besoin de changer ma façon de travailler.
 
C’est-à-dire?
J’ai toujours eu peur d’entrer en studio. C’est un huis clos dans lequel se nouent des conflits, avec les réalisateurs, les ingénieurs du son, les musiciens. Bref, ce ne sont pas que des moments de bonheur. D’autant qu’il faut parler de ses idées plutôt que de les jouer. J’ai tenu à faire la partie voix chez moi, parce que c’est plus facile de se lâcher seule que devant des gens. A la maison, j’ai pu aller dans des sons très gutturaux, ce que je n’aurais jamais osé faire en studio.
 
Catherine Deneuve serait votre idole. C'est vrai?

Idole est un bien grand mot. Mais oui, j’ai eu un déclic devant le film «Peau d’âne» de Jacques Demy. J’ai adoré le moment où Catherine Deneuve prépare un cake en chantant, elle casse des œufs et des poussins en sortent. C’est ce qui m’a donné envie de chanter. Depuis, j’ai toujours suivi ce que faisait Catherine Deneuve. Elle a quelque chose de pudique qui me plaît beaucoup. J’aimerais lui écrire des chansons et la faire chanter à nouveau mais je ne lui ai pas encore proposé...
 
Vous faites partie des signataires d’un texte contre le téléchargement illégal signé en juin par 52 artistes. Avec la crise, avez-vous peur que les ventes de disques baissent davantage?
La crise est un mot que j’entends depuis que je suis née. Combien je vais vendre de disques? Et s’il n’y a personne dans la salle de concert? Je ne veux pas me poser ces questions, ça va me saper le moral. Nous sommes à une période charnière: la musique ne peut pas être gratuite. Je ne travaille pas qu’avec des machines mais avec des musiciens qu’il faut payer. Personne, dans aucun domaine que ce soit, ne travaille gratuitement.

Concerts Le 5 décembre à Pantin, les 27 et 28 janvier à Paris, et toutes les autres dates de la tournée sont ici.
Blog La Grande Sophie tient son blog sur 20minutes.fr.