Simone Veil élue à l'Académie française

CULTURE Elle prend le fauteuil de l'ancien Premier ministre Pierre Messmer, décédé le 29 août 2007...

Avec agence
— 
L'ancienne ministre centriste Simone Veil, qui a apporté jeudi son soutien à Nicolas Sarkozy pour la présidentielle, a estimé que "Bayrou, c'est le pire de tous" rapporte samedi Aujourd'hui en France/le Parisien daté de samedi.
L'ancienne ministre centriste Simone Veil, qui a apporté jeudi son soutien à Nicolas Sarkozy pour la présidentielle, a estimé que "Bayrou, c'est le pire de tous" rapporte samedi Aujourd'hui en France/le Parisien daté de samedi. — Dominique Faget AFP/Archives

L'ancienne ministre Simone Veil a été élue jeudi à l'Académie française, au fauteuil de l'ancien Premier ministre Pierre Messmer, décédé le 29 août 2007, a annoncé l'institution. Elle s'était portée candidate le 10 octobre dernier.

Biographie


Née Simone Jacob le 13 juillet 1927 à Nice, Simone Veil a été déportée en 1944 à Auschwitz avec sa famille. Elle en réchappera, comme ses deux sœurs, Madeleine et Denise. Elle obtient son baccalauréat la veille de son arrestation, en mars 1944, et s'inscrit en 1945 à la faculté de droit et à l’Institut d'études politiques (IEP) de l'Université de Paris. Elle y rencontre Antoine Veil, futur inspecteur des finances, qu'elle épouse le 26 octobre 1946 et avec lequel elle aura trois fils.

Politique

Elle renoncera à la carrière d'avocat qu'elle avait envisagée pour entrer dans la magistrature où elle mène sa carrière jusqu'en mai 1974, date à laquelle elle entre en politique dans le gouvernement de Jacques Chirac comme ministre de la Santé, jusqu'en 1979. C'est durant cette période, en 1975, qu'elle s'illustre en faisant voter la loi qui désormais porte son nom sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Par la suite, elle endossera également le rôle de ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville. Elle devient la personnalité politique la plus populaire de France, une sympathie dont elle bénéficie encore aujourd’hui.

Simone Veil a également été la première présidente du Parlement européen (1979-1982) et membre du Conseil constitutionnel (1998-2007).