South Park, le cartoon-pamphlet qui va trop loin?

VIDEORAMA Retour en images sur le dessin animé qui continue de choquer les Etats-Unis par son ton politquement incorrect et ses prises de position...

A.Fe

— 

Les 4 héros de la série South Park imaginée par Trey Parker et Matt Stone.
Les 4 héros de la série South Park imaginée par Trey Parker et Matt Stone. — Comedy Central
«South Park», la série politiquement «vraiment pas correcte», dépasse-t-elle les bornes? Le 8 octobre dernier, l’épisode de la 12e saison, intitulé «The China Probrem», montre les quatre héros aux prises avec George Lucas et Steven Spielberg, accusés de dénaturer leurs classiques à des fins lucratives. Dans cet épisode, on voit les réalisateurs violer Indiana Jones (parodiant notamment des films comme «Delivrance» ou «Orange Mécanique»). Trey Parker et Matt Stone, les créateurs de la série, n’ont décidément pas aimé le dernier opus de Spielberg, «Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal». Les deux cinéastes n’ont pas (encore) souhaité réagir.

Indiana Jones martyr

Ce n’est pas la première fois qu’un épisode de «South Park» fait parler de lui, au-delà même des frontières américaines. «La satire contre les méchants n'a rien d'odieux; elle est, aux yeux de tout homme sage, un hommage à la vertu», disait Aristophane. Les créateurs de la série «South Park» ont pris cette maxime au pied de la lettre: ils ne prennent pas de gant, via leurs personnages animés, pour dénoncer l’hypocrisie de la société américaine sur les sujets les plus polémiques. Pourtant, le «LA Times» l’a souligné, la série diffusée sur la chaîne Comedy Central a réussi - à travers la parodie - à présenter des analyses réfléchies sur des enjeux socioculturels majeurs. Vidéorama non exhaustif des épisodes controversés.

Titre: «It Hit the Fans»
Particularité: Battre le record de jurons non censurés à la télé américaine. Le mot «shit» (merde) y est répété 162 fois. Ce qui fait, pour un épisode de 22 minutes, un «shit» toute les 8 secondes.



Titre
: « Two Days Before the Day After Tomorrow»
Particularité: Sorti après le passage de l’ouragan Katrina, l’épisode traite du réchauffement climatique et dénonce le discours du gouvernement américain sur le sujet.



Titre
: «The Snuke»
Particularité: La Reine d’Angleterre se suicide après que son plan d'une nouvelle guerre d’indépendance avec les Etats-Unis tombe à l’eau. «The Guardian» défend la série.



Titre
: «Trapped in the Closet»
Particularité: Persuadé que Stan est le messie de la scientologie, Tom Cruise s’enferme dans le placard du garçon. Il y est rejoint par John Travolta. Critique acerbe de cette organisation qui revendique des millions de membres dans le monde, cet épisode coûtera sa place à Isaac Hayes. Le chanteur donnait sa voix à personnage mais s'avère être un scientologue convaincu. Il quitte alors la série pour divergences d’opinion.



Titre
: «Red Sleigh Down»
Particularité: Jésus est tué par des soldats irakiens le soir de Noël. Un blasphème pour les croyants.


«South Park» a toujours joué avec réactivité, mettant par exemple en scène la capture de Saddam Hussein dans un épisode deux jours après celle officielle. On peut donc s'attendre à voir débouler un personnage «Sarah Palin» dans les semaines qui viennent.
Cartman, seul au monde.
Pour les impatients, un DVD best of d’Eric Cartman, le garçon le plus virulent et grossier, réunit les épisodes axés sur son personnage («The Cult Of Eric Cartman», DVD sorti le 7 octobre dernier).