La BD qui fait mouche

© 20 minutes

— 

La frontière entre cauchemar et réalité est infime dans le premier tome de Démons (Glénat), signé Moynot et Cornette. Un spécialiste des plantes carnivores ne parvient pas à oublier son ex-femme. Il reporte son affection sur une mouche de labo, avant d’engager un homme à tête de reptile comme assistant. Dès lors, les situations cocasses ne vont pas cesser de s’enchaîner. Cocasses et souvent inquiétantes, car le scénario est également bâti sur le non-dit... Le dessin est heureusement très dépouillé et agrémente l’atmosphère d’une certaine légèreté. Un premier tome envoûtant, à mi-chemin entre La Petite Boutique des horreurs et une comédie de moeurs du cinéaste Pascal Thomas. On a hâte de lire la suite... O. M.