Dennis Hopper: «J'ai voté pour Bush, père et fils, mais là je vais voter Obama»

CULTURE Le réalisateur d'«Easy Rider» n'a pas fait de secret sur ses goûts politiques...

Alice Antheaume

— 

 Dennis Hopper à Paris, en octobre 2008
 Dennis Hopper à Paris, en octobre 2008 — VILLARD/SIPA

«J'ai voté pour Bush, père et fils, mais là je vais voter Obama», a lancé lundi matin Dennis Hopper, figure de l’underground américain qui avait réalisé «Easy Rider» en 1969.

 >> Notre édition spéciale USA est ici >>

Interrogé par la presse française à l’occasion du vernissage de l’exposition «Dennis Hopper et le nouvel Hollywood» à la cinémathèque française, Hopper, 72 ans, rasé de près et chevalières aux doigts, sacré lundi commandeur des Arts et des Lettres, a confié «prier Dieu pour que Barack Obama soit élu» lors de la présidentielle américaine du 4 novembre.

20minutes.fr y était et a filmé sa déclaration.


Dennis Hopper à Paris
envoyé par 20Minutes

>> Lisez aussi l'article sur l’expo «Dennis Hopper et le nouvel Hollywood» >>

Pourtant, le camp démocrate ne le comptait pas dans ses rangs jusqu’à présent. «J'étais le premier, dans ma famille, à être Républicain», a expliqué Hopper, qui a aussi voté pour Ronald Reagan (1981-1989) bien qu'il n'ait «jamais été très fan de lui, ni comme acteur, ni comme président».
 
Pourquoi ce revirement?
 
La faute, dit le réalisateur, aux mensonges «innombrables et intolérables» de George Bush. Sur la guerre en Irak, sur le fait que les Etats-Unis ne connaîtraient pas la crise notamment.
 
De plus, Hopper s’en est remis à la théorie de Thomas Jefferson «qui a rédigé notre déclaration d'indépendance et disait que pour qu'une démocratie fonctionne, il faut une alternance politique tous les vingt ans.»