Oasis, en français dans le texte

MUSIQUE Les frères Gallagher sortent un album, «Dig Out Your Soul», prévu le 6 octobre prochain. Pour patienter, retour sur les déclarations les plus fracassantes des deux frangins...

A.Fe

— 

Noel Gallagher (à gauche) et son frère Liam (à droite) du groupe anglais Oasis, aux MTV Music Video Awards le 4 septembre 1996 à New York
Noel Gallagher (à gauche) et son frère Liam (à droite) du groupe anglais Oasis, aux MTV Music Video Awards le 4 septembre 1996 à New York — Reuters
«Dig Out Your Soul» est le 7ème album d’Oasis, mythique groupe de rock britannique. Formé autour de Liam et Noel Gallagher, deux frangins de Manchester pas très affables mais assez attachants, Oasis s’est imposé comme un symbole générationnel. Depuis le début des années 1990, pas un Anglais n’a pu échapper à l’écoute d’un de leurs titres. Les deux grandes gueules sont autant connues pour leur musique que pour leurs déclarations.
«On n’est pas arrogant mais Oasis est le putain de plus grand groupe de rock du monde.» De leur opposition avec Blur, autre groupe de brit-pop, à leur goût pour la drogue, la bière et les filles, 20minutes.fr revient sur les phrases les plus percutantes des deux frères.
Florilèges.



Sur la drogue

Noel: «J’ai écrit les trois premiers albums d’Oasis sous l’influence de la drogue. C’est pour ça qu’ils sont si bon. Ça me fait chier, mais je ne regrette pas une seconde, je sais que je n’y toucherai plus.»
2008

Noel: «J’ai pris de la drogue dans les toilettes de la reine. C’est les siennes et personne n’a le droit d’y aller. C’était sympa. Y avait un siège en velours et tout…»
2008 au sujet d’une entrevue avec Tony Blair en 1997.

Sur Blur
Noel: «J’espère qu’ils vont choper le sida et crever»

Noel: à propos de Damon Albarn, chanteur de Blur, «Qu’est ce qu’il y connaît à la culture anglaise? Il vient de Colchester! C’est encore un putain d’étudiant…»

Sur la concurrence
Noel: «Si j’étais un artiste solo, je serais plus grand que ce putain d’Elvis»

Noel: «Amy Winehouse? Elle va claquer avant que je puisse écrire une autre chanson»

Noel: «Les gens détestent les mecs comme Phil Collins. Et s’ils ne le détestent pas, ils devraient.»

Sur le public américain
Liam: «Les Américains veulent des mecs ‘grunge’ et sales qui se poignardent la tête sur scène. Ils tombent sur nous, un groupe brillant qui met du déodorant, ils ne pigent pas.»

Noel: «Je ne comprends pas le truc du public aux Etats-Unis de balancer leurs chaussures sur la scène. J’ai fait plein de concerts. J’ai jamais eu envie de finir en chaussettes.»

Sur son frère

Noel: «L’état mental de Liam est très proche de celui de Salvador Dali »

Noel: «Bien sûr que j’aime Liam, mais pas autant que les nouilles minutes

Sur les filles

Liam: «J’aime bien les filles américaines. Jusqu’à ce qu’elles se mettent à parler, en fait.»

Noel: «Ce qui est bien quand on est musicien; si une petite nymphette repousse tes avances, y en aura toujours une autre attendant au coin de la rue.

Sur la religion

Liam: «Lennon disait que les Beatles étaient plus populaires que Jésus. Nous, on est déjà plus grand que Jésus puisqu’on va bientôt être plus grand que les Beatles.»

Noel: «J’espère sincèrement qu’on représente plus aux yeux des gens que mettre de l’argent dans une urne et réciter dix «Avé Maria» un dimanche.

Sur le football
Noel: «C’est juste énorme de se dire qu’à partir de maintenant le fric dépensé pour chaque litre d’essence par les fans de Manchester United ira directement dans les caisses de Manchester City. J’adore le Cheikh, il a un sens de l’humour terrible. Je fais un concert pour le club quand il veut.»
2008

Liam ne parle pas beaucoup de football. Mais il connaît quelques joueurs. Il a ainsi révélé un incident de 2006 qui l’empêche depuis de remettre les pieds au Groucho Club, une boîte de Londres. «J’ai vidé un extincteur sur la tête de Paul Gascoigne. J’ai été banni. Voilà, j’y retournerai pas.»




Le dernier mot revient à Noel Gallagher, celui que le magazine «NME» a nommé, non sans ironie «le musicien le plus sage du rock». L’intéressé se défend. «Les gens pensent que je les insulte en répondant à des questions stupides pendant les interviews. Mais je dis ce que je pense honnêtement. J’ai la conscience tranquille. J’emmerde les autres.»

En concert à Paris le 10 novembre prochain au Bataclan.