Richard Wright, l'un des membres fondateurs des Pink Floyd, s'est éteint

MUSIQUE Il a disparu à l'âge de 65 ans à la suite d'un cancer...

AA avec agence

— 

Syd Barrett, fondateur du groupe de rock psychédélique britannique Pink Floyd, est décédé à l'âge de 60 ans, a annoncé mardi une porte-parole du groupe.
Syd Barrett, fondateur du groupe de rock psychédélique britannique Pink Floyd, est décédé à l'âge de 60 ans, a annoncé mardi une porte-parole du groupe. — Paul Barker AFP/Archives

Pink Floyd en berne. Richard Wright, le claviériste, est décédé lundi à l'âge de 65 ans à la suite d'un cancer. Il est le deuxième membre du groupe à disparaître après le décès du guitariste Syd Barrett en 2006.

«La famille de Richard Wright, membre fondateur de Pink Floyd, annonce avec une grande tristesse, que Richard est décédé (ce lundi) après un court combat contre le cancer», a déclaré son porte-parole. Le type de cancer dont souffrait Wright n'a pas été précisé. Sur le site officiel du groupe, la famille demande que leur intimité soit préservée.

Chansons cultes


«The great gig in the sky» ou «Us and them», des chansons cultes de l'album «Dark side of the moon» (1973), c’est lui qui les a composés. Wright a aussi chanté sur plusieurs titres du groupe. Notamment sur «Paintbox» (voir la vidéo ci-dessous) et sur «Summer 68».



Voir ou revoir le clip de «Us and them»:




Depuis l'annonce de sa mort, affluent sur le Net des vidéos en hommage à celui que les fans surnomment «Rick». Un musicien connu pour sa discrétion et son côté «gentleman».

«Personne ne peut remplacer Richard Wright (...) Je n'ai jamais joué avec quelqu'un comme lui (...), écrit l'un des membres de Pink Floyd, David Gilmour, sur son site. C'était un homme doux, modeste et secret mais sa voix mélancolique et sa manière de jouer étaient des composants vitaux et magiques des morceaux les plus connus de Pink Floyd. Sans sa touche discrète, l'album "Wish you were here" n'aurait pas aussi bien marché. Parmi les innombrables discussions qu'on a eues pour savoir ce qu'était l'identité de Pink Floyd, l'énorme contribution de Richard a souvent été oubliée».

La rencontre qui a changé sa vie

Né à Londres le 28 juillet 1943, cet autodidacte avait fait la rencontre de Roger Waters et Nick Mason sur les bancs de l'école d'architecture avant de rejoindre leur groupe de l'époque, Sigma 6, rebaptisé par la suite Pink Floyd en 1965.

S’il a quitté Pink Floyd juste après l'enregistrement de l'album «The wall», sorti en 1979, ce serait à cause de ses relations houleuses avec Roger Waters, le bassiste et l'auteur d'un paquet de titres du groupe de rock. En guise de premier signe de cette séparation, Richard Wright avait même réalisé son premier album en solo («Wet dream»), en 1978. Pourtant, le départ de Wright du groupe n’est pas tout à fait effectif en 1980 et 1981, années pendant lesquelles il a continué à jouer sur scène avec eux.

Des retrouvailles renouvellées à deux reprises ces dernières années: Iors d'un concert du Live 8 en 2005 et pour un concert l'an dernier en hommage à Syd Barrett.