Les histoires d'Angot finissent mal...

K. P. - ©2008 20 minutes
— 

Lira, lira pas Le Marché des amants (Seuil), le dernier opus de Christine Angot ? Tout le monde en parle, généralement pour en dire du mal. Le livre relate la singulière histoire d'amour de la romancière avec Bruno Beausir, alias Doc Gynéco. C'était pipé d'avance, la presse people l'avait prévenue, mais Christine a joué le jeu. Hélas ! le récit est banal, même pas transfiguré par le style de l'auteure, qui est absent. Il ressemble aux histoires à problèmes que toutes les filles du monde se racontent. On lit donc ce qu'on connaît par coeur, avec toutes les insignifiances et la sincérité de l'exercice : le quotidien d'une femme amoureuse et larguée, qui finit chez un voyant. A souligner toutefois, l'étonnante épaisseur de Doc Gynéco, qui fait un personnage de roman très crédible. Vivre dans les livres des autres, une nouvelle vocation pour le rappeur ?