Pierre-André Boutang, un monument du documentaire, est mort

CULTURE Il a eu un accident en Corse...

AA

— 

 Pierre-André Boutang, réalisateur et producteur
 Pierre-André Boutang, réalisateur et producteur — SIPA

Vous ne connaissez peut-être pas son nom, mais vous avez sans doute vu l’une de ses productions à la télé. Pierre-André Boutang est mort mercredi dans un accident en Corse, à l'âge de 71 ans, a indiqué jeudi Arte, la chaîne dont il a été directeur délégué aux programmes.
 
Intervieweur de choc et «excellent documentariste, il était un grand passeur de culture, a réagi la ministre de la Culture et de la communication, Christine Albanel. Avec Pierre-André Boutang, disparaît l’une des figures historiques de l’ORTF puis de la télévision d’aujourd’hui».

Dès les années 60, il a en effet réalisé films et séries pour feu l’ORTF, notamment «Les écrans de la ville», «Le journal du cinéma» ou «L'invité du dimanche». Plus récemment, il a signé «Jeanne M», le portrait de l’actrice Jeanne Moreau, ou «Depardieu, le regard des autres».
 


Les écrans de la ville / Antonioni
envoyé par seryeuse

Une figure de la télé

Lui-même fils du philosophe Pierre Boutang, Pierre-André Boutang était fasciné par les figures de penseurs.

>> L'Ina lui rend hommage via des émissions à voir en ligne >>

En 1976, il a coproduit «Sartre par lui-même», trois heures d'entretien avec l’auteur des «Mouches» et de «Huis clos». Un document unique dont le tournage a été rendu possible grâce à l'aide de Simone de Beauvoir. «On savait que Sartre n’avait pas de tendresse pour la télévision, expliquait Boutang lors d'une interview. Il n’avait pas envie de faire de la télé gaulliste. On lui a présenté le projet comme un film de cinéma.»



Les portraits de Gilles Deleuze et Pierre Vidal-Naquet pour la série «Mémoires du XXe siècle», c’est Boutang aussi, ainsi que «L'abécédaire de Gilles Deleuze». Sa dernière œuvre, «Claude Levi-Strauss par lui-même», sera diffusée sur Arte le 27 novembre prochain.

Que de «plaisirs d'avoir filmé tout ça», s'exclamait Boutang qui ne manquait jamais l'occasion de faire un trait d'humour, derrière ses grosses lunettes noires. «Tourner, c'est plus drôle que d'être dans un bureau, ou alors on fait une vraie carrière, on veut finir je ne sais pas quoi... Ministre de la culture ou Dieu.»

Arte va lui rendre hommage les samedis 23 et 30 août dans le magazine culturel «Métropolis» à 20h15. Pierre-André Boutang avait été rédacteur en chef de cette émission culturelle de 1995 à 2006. Arte rediffusera par ailleurs «13 journées dans la vie de Picasso» samedi 23 août à 22h45.