Un message d’avertissement contre les chaînes pour bébés

TELEVISION Le CSA l’affirme: «la télé peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu'il s'agit de chaînes qui s'adressent spécifiquement à eux»...

AA

— 

Bébés à la maternité.
Bébés à la maternité. — Sipa

La télé nuit aux moins de trois ans. Le ministère de la santé l’avait dit en avril, le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) vient de l’acter. Le CSA a en effet édicté une série de règles, effectives à partir du 1er novembre, pour encadrer les chaînes de télévision et les programmes qui s’adressent aux petits.

Parmi ces mesures, il est prévu que l’avertissement suivant circule sur les écrans: «La télé peut freiner le développement des enfants de moins de 3 ans, même lorsqu'il s'agit de chaînes qui s'adressent spécifiquement à eux.» Une sentence qui contredit les arguments des Baby TV, Tiji, Piwi, Baby First ou encore Playhouse Disney, des chaînes pour gamins qui arguent que leurs programmes sont conçus avec des professionnels de la santé afin d’«attiser l’imagination» des bébés, comme l’assure cette bande-annonce.


Babyfirst
envoyé par Satmag-Video

Télé dans la chambre des tout-petits

Or il sera désormais interdit de faire de la pub pour vanter les vertus dites «pédagogiques ou éducatives» de ces programmes. C’est une autre des mesures imposées par le CSA qui dit chercher à «mieux informer» les parents. Des parents parfois «tentés (d’installer) la télévision dans la chambre de leur tout-petit comme moyen de faciliter l’endormissement de celui-ci», alertaient, en octobre dernier, Serge Tisseron, psychanalyste, Pierre Delion et Bernard Golse, pédopsychiatres, dans un article intitulé «Un moratoire pour bébés téléphages». Un avis relayé par une pétition.

Devant la petite lucarne, les bébés risqueraient «passivité, retards de langage, agitation, troubles du sommeil, troubles de la concentration, dépendance aux écrans», selon les experts. Jusqu’à trois ans, «le bébé ne comprend pas, il ressent!», est-il expliqué sur le site du CSA. Un peu comme une éponge, il absorbe et s’imprègne de tout ce qui l’entoure.»

Le CSA ne précise pas à partir de combien de minutes par jour ces dommages pourraient survenir. Mais les études montrent qu’un bébé de moins d’un an ne doit pas rester plus de 5 minutes par jour devant la télé. Un enfant de moins de deux ans, pas plus de 20 minutes quotidiennes, et un enfant de deux ans et demi jusqu’à trois ans ne doit pas dépasser une heure devant l’écran.

Interdire ou réglementer

Dans ce cas, pourquoi ne pas interdire les chaînes pour bébés? Sur ce point, le CSA réserve sa réponse: «La diffusion n'est pas interdite, mais ces programmes ne doivent pas être diffusés et présentés à l'antenne comme spécifiquement destinés aux moins de 3 ans.» Tiji, qui s’adresse aux «3-6 ans», n’est donc pas concerné. Quant à Baby Firt, émise depuis l’Angleterre, elle échappe à la coupe du CSA, instance française.