« Petit Peuple » des villes

Olivier Mimran - ©2008 20 minutes

— 

Après cinq ans de silence, le plus fameux elficologue français revient à la BD avec « La Légende du Changeling » (Le Lombard), un album tout à la gloire du « Petit peuple ». Pierre Dubois, qui a déjà signé des scénarios pour Joann Sfar, Duval, Rivard et Lereculey, en a cette fois confié le dessin à Xavier Fourquemin (le dessinateur du très remarqué « Miss Endicott »). Il y est évidemment toujours question de fées, elfes, nains et autres lutins, et de leur cohabitation avec les hommes.

Le récit s'ouvre à la fin du XIXe siècle, dans les landes du Dartmoore où folâtre Scrubby, un enfant des fées échangé dès la naissance avec un bébé humain. Quand sa famille d'adoption quitte la campagne pour chercher du travail à Londres, le jeune chien fou fait des ruelles mal famées son nouveau terrain de jeu... Prévue en quatre tomes, cette flamboyante saga victorienne sort de l'ordinaire en transposant l'univers féerique, traditionnellement rural, au coeur de la civilisation industrielle. Le surnaturel demeure, du moindre amoncellement de pavés au plus sale des terrains vagues, car comme le souffle un vieux sage à Scrubby : « Même en ville, ce sont les arbres et les pierres dans lesquels demeurent les divinités qui soutiennent les maisons. » Et c'est précisément tout le talent de Pierre Dubois de nous rappeler que le merveilleux est à portée de quiconque a su garder un coeur d'enfant.