«Les maisons de disque tiennent le rôle de proxénètes»

INTERVIEW
Denis Barthe, batteur du groupe Noir Désir, a embarqué dans l'aventure de NoMajorMusik, un site où les internautes produisent des groupes à la place des maisons de disque...
Le chanteur du groupe Noir Désir Bertrand Cantat, qui a rejoint son domicile de Moustey (Landes) dans la nuit après sa sortie de prison, aspire désormais à "un minimum de tranquillité" pour se reconstruire, a déclaré mardi le batteur Denis Barthe devant la presse.
Le chanteur du groupe Noir Désir Bertrand Cantat, qui a rejoint son domicile de Moustey (Landes) dans la nuit après sa sortie de prison, aspire désormais à "un minimum de tranquillité" pour se reconstruire, a déclaré mardi le batteur Denis Barthe devant la presse.
afp

afp

Tu fais les arrangements du titre de The Vernon Project, produit par les internautes grâce à NoMajorMusik. Comment es-tu arrivé dans cette aventure ?
Denis Barthe (batteur du groupe Noir Désir) : Le groupe avait envie de travailler avec moi et m’a été conseillé par un ami. J’ai trouvé leurs titres intéressants, et j’ai senti que j’avais quelque chose à leur apporter.

Comment s’est passée la rencontre avec le groupe et NoMajorMusik ?
Nous avons parlé musique avant de discuter business. Ça fait plaisir de retrouver cette sincérité. J’ai proposé à The Vernon Project de venir chez moi, dans le studio que j’ai aménagé. Durant deux jours, nous avons décortiqué le morceau. Je leur ai proposé des arrangements, on a essayé des choses, mais ce sont eux qui ont choisi.

Crois-tu au concept d’internautes-producteurs ?
Nous sommes dans une période de vide. Quand on voit la politique des maisons de disques, l’arrivée de ces sites est une bonne chose. Il n’y a plus de travail de découverte. Les directeurs artistiques sont des chefs de produits. Les maisons de disques devraient se donner les moyens de sillonner la France et d’aller aux concerts pour découvrir des groupes.

The Vernon Project sera-t-il obligé d’intégrer un circuit classique pour se développer ?
Le single est une première étape. Si les internautes suivent, il y aura ensuite moyen de faire un album. Mais pas forcément d’intégrer le circuit traditionnel. Ces sites ne doivent pas prendre les risques à la place des maisons de disques dont le rôle se réduit à celui de proxénètes. J’espère que beaucoup d’artistes vont intégrer ce circuit pour créer un moyen intelligent et alternatif de faire vivre la musique.

The Vernon Project sera en concert à la Bellevilloise à Paris le 11 juin 2008.

Culture