La démesure esthétique des illustrateurs

© 20 minutes

— 

Laideur des monstres, immensité des paysages, architectures vertigineuses... Pour concevoir l’univers visuel de ses films, Peter Jackson a fait appel à Alan Lee et John Howe. Les deux illustrateurs, dont les dessins sont actuellement exposés à la BNF de Paris (13e), sont depuis longtemps reconnus comme les plus talentueux et les plus fidèles à l’univers de Tolkien. « Leur esthétique heroïc fantasy réside dans la vraisemblance de la démesure », explique Richard Taylor. Superviseur des effets spéciaux de la trilogie, il est très fier d’affirmer que, par exemple, « les gigantesques montures ailées des Nazgûls peuvent voler... en théorie. La taille de leurs ailes est proportionnelle à leur corps et à leur long cou. La magie n’a rien à voir là-dedans. »

cohérence Une charte graphique a été mise en place pour sélectionner les produits dérivés méritant le label officiel de la trilogie. Pour être sûrs de la respecter, le concepteur de jeux vidéos Electronic Arts et Hasbro, qui a créé une version Seigneur des Anneaux du mythique jeu de plateau Risk, se sont attaché les services des deux illustrateurs officiels.