Même le carillonneur des Ch’tis fait sa tournée

AA

— 

Le carillonneur ambulant des Ch'tis
Le carillonneur ambulant des Ch'tis — DR

Jusqu’où ira la ferveur Ch’ti? Après que le film de Dany Boon a battu tous les records d’entrées, provoqué un afflux touristique dans le Nord et poussé les éditeurs du DVD à le mettre en pré-vente huit mois avant sa sortie, la notoriété de «Bienvenue chez les Ch’tis» sert maintenant ceux qui ont officié à sa BO.

Ainsi, le carillonneur qui joue, dans le film, du Stevie Wonder à l’église n’est pas Dany Boon mais Stefano Colletti, employé par la ville de Douai et professeur au conservatoire de carillon. A 35 ans, celui-ci est devenu «carillon ambulant» et enchaîne, ce jeudi après-midi à Paris, deux concerts place Baudoyer, dans le 4e arrondissement.

Le problème avec le carillon, c’est qu’il n’est pas transportable: pesant plusieurs tonnes, il comporte une vingtaine de cloches actionnées depuis un clavier, dans les clochers d’églises ou les beffrois communaux. Du coup, les tournées sont limitées aux lieux déjà équipés. Sauf si, comme Stefano Colletti, vous montez des cloches petit format sur un chariot à roulettes.