Les femmes prennent la scène

A.A. - ©2008 20 minutes

— 

Depuis déjà onze ans, le festival Les Femmes s'en mêlent* mise sur les jeunes pousses indépendantes qui décollent. C'est un pari difficile à tenir pour le directeur, Stéphane Amiel, qui confie son dilemme : « Je suis obligé d'être en avance et de prendre des risques. » L'année dernière, le festival programmait Yelle, Anaïs, Au revoir Simone ou Les Plastiscines. Des artistes qui depuis, ont pris leur envol.

Un succès à double tranchant puisqu'une fois lancé, « l'artiste devient trop important et je n'ai pas assez d'argent pour le faire venir », explique Stéphane Amiel.

A l'affiche de cette nouvelle édition, des groupes de filles aux noms désopilants : Gore Gore Girls, Lesbians on Ecstasy, Promise and the Monster... Et les Françaises de Tu seras terriblement gentille.